15 Août : « Regarde l’étoile »

Et le nom de la Vierge était Marie.” (Lc 1,27)

Disons quelque chose aussi sur ce nom, qui est interprété : “étoile” de la mer et qui convient à merveille à la Mère restée Vierge.

Oui, on la compare à un astre, et rien de plus juste : comme l’astre, sans être altéré, émet son rayon, ainsi, sans lésion intime, la Vierge met au monde son Fils. Le rayon n’amoindrit pas la clarté de l’astre, pas plus que le Fils ne diminue l’intégrité de la Vierge.

Oui, elle est cette noble étoile Lire la suite

Publicités

Méditation 8 du 25 août 2013 – la mission


La mission du chrétien est la même que celle de Jésus

Il est très important pour nous de comprendre que nous sommes tous appelés, par notre baptême, à être unis à Jésus d’une manière telle que dans toute notre vie nous désirions être le plus proche possible de lui, le plus possible liés à lui. D’une certaine manière, l’itinéraire de tous les chrétiens sur la terre est déjà donné, puisque notre grâce consiste à continuer la grâce de Jésus. Jean Paul II a donné de l’Eglise une très belle définition Lire la suite

Méditation 6 du 11 août 2013 – Lazare

« Jésus lui dit : “ Moi, je suis la Résurrection et la Vie : celui qui croit en moi, fût-il mort, vivra ”. »

Voilà la foi face à la mort. La mort est un moment, elle est une épreuve ; pour le croyant, la mort n’est pas un terme, elle est un passage, un passage très dur pour notre sensibilité qui est dans le temps. C’est rude, c’est une grande épreuve, Lire la suite

Méditation 5 du 4 août 2013 – la guérison de l’aveugle né

(Jean 9)

Ce qui est remarquable dans ce chapitre 9 de saint Jean, c’est qu’on voit cet aveugle de naissance en présence de Jésus. Et puis comme ce passage de Jésus entraîne pas mal de bruit autour de cet aveugle qui retrouve la vue, on voit aussi l’aveugle en présence de ses parents, puis en présence des voisins. Car un aveugle de naissance ne peut pas voyager beaucoup ! Et à quoi cela lui servirait-il ? Il était donc toujours au même endroit. On le voit donc en face de ses parents, des voisins, et en face des pharisiens qui veulent comprendre un peu ce qui se passe… Il devient très intéressant, cet aveugle de naissance ! Jusque-là, Lire la suite

Méditation 4 du 28 juillet 2013 – la Samaritaine

La rencontre avec la Samaritaine (Jean 4)

La plus grande joie du cœur du Christ, c’est de nous écouter dans notre misère. Il est vrai que ce n’est pas drôle de se confesser, d’avouer ses fautes, de reconnaître que nous sommes des pauvres réduits à rien — comme tous les pauvres. Car il n’y a pas de distinctions entre nos pauvretés : nous sommes tous les mêmes, le péché n’a rien d’original, rien de personnel. C’est la même destruction de la personne. Le péché est individuel, au sens étroit Lire la suite

Mediation 3 for July 21st – the Bread of Life

The Bread of Life (John 6)

The Eucharist is the foundation of our whole Christian life because it is the gift of Jesus’ heart, his wounded heart thirsting for our love. Jesus can only give himself to us if we thirst for his love and if we are eager to receive everything from him. (…)

In Chapter 6 of the Gospel of Saint John, Jesus reveals to us that he is the true bread, from the Father, the bread that the Father gives us as a testament of love. By giving us bread, the Father also gives us wine, the blood of Christ, which is a gift of superabundance. He does not give wine separated from bread; He gives it with bread. These two gifts are inseparable. Jesus united them at the Last Supper. In the prefiguration (Cana and the multiplication of the loaves), he did not unite them, so that we might better understand the double symbolism. Lire la suite