Questions à la presse

Espagnol : preguntas …

English : Questions…

Dans cet article vous trouverez  les récentes publications de la presse, suite aux « Nouvelles de Rome », et -en vrac- quelques questions des modérateurs.

Radio vatican 3.07.2014
La Croix 03.07.14
La vie 3.07.2014

 

1. Pourquoi ne parle-t-on jamais des visites canoniques faites dans plus de 10 couvents en 2010 par des personnes compétentes et indépendantes et qui ont toutes conclu à la bonne santé des communautés et à la qualité de la formation ?

2. Pourquoi la quasi-totalité des familles, et nombreux amis aussi bien en France qu’à l’étranger soutiennent-ils les soeurs restées fidèles  à sr Alix et continuent-ils de leur faire confiance malgré les accusations de dérives sectaires ?

3. Pourquoi  dire que soeur Alix avait 85 ans au moment de la décision du Cardinal Barbarin alors qu’elle en avait 10 de moins et pourquoi omettre toujours de dire que son mandat se terminait 6 mois après et qu’elle avait l’intention se retirer ?

4. Pourquoi ne jamais dire que la plupart des soeurs qui sont parties pour refonder la communauté sont des jeunes femmes diplômées d’études supérieures qui vivent aux 4 coins du monde et à des milliers de kilomètres de leurs prétendus gourous ?

5. Pourquoi malgré les calomnies et mauvais traitements infligés depuis 5 ans les 250 soeurs engagées dans cette refondation sont-elles restées fidèles à leur vie religieuse, suscitant partout la bienveillance et la compréhension?

6. Pourquoi les 4 soeurs sanctionnées ne savent elles pas ce qui leur est reproché, n’ont elles pas eu accès à leur dossier, n’ ont elles pas pu s’expliquer et présenter leur défense? Pourquoi ne bénéficient elles pas de la présomption d’innocence ? Pourquoi sont elles traitées plus sévèrement que Maciel Marcial ?

7. Le dossier est-il remonté à la Secrétairerie d’État parce que les faits étaient graves (quels faits?) ou est-ce des désaccords internes à la Curie?

8. Pourquoi ne dites vous jamais qu’il n’y a aucun dossier de moeurs ou d’argent chez les soeurs contemplatives ?

9. Pourquoi les accusations contre le père Philippe, qui ont commencé dès la fondation de la communauté, n’ont elles été formulées officiellement qu’après sa mort ?

10. Pourquoi tant d’évêques étrangers soutiennent-ils cette nouvelle fondation en voyant ses fruits sur 4 continents ?

11. Pourquoi sans cesse jouer avec les chiffres et ne pas dire qu’en réalité ce sont plus de 200 soeurs (et non 70) qui ont quitté les soeurs contemplatives de Saint Jean, tout en restant fidèles à leur appel à la vie religieuse ? Qui soutient celles qui ont rejoint le monde car la lutte était trop grande ?

12. Pourquoi  n’avez-vous jamais parlé de la croissance de la Communauté des sœurs de Saint-Jean pendant 27 ans, de 1982 à 2009, de son développement missionnaire et des fruits visibles dans les diocèses où les sœurs étaient ?

13. Pourquoi continuez-vous de développer dans l’opinion publique un regard suspicieux et négatif sur ces sœurs qui viennent de recevoir la bénédiction du Pape François ?

Publicités