Voeux Noël de l’AED

logoAED

Le 16/12/2013

mensaje AED Navidad 2013 en espanol
Brief AED Weihnachten

Chers amis,

L’année 2013 avait commencé avec la plus mauvaise nouvelle possible pour nos sœurs, en crise depuis 4 longues années.

La dissolution de la communauté Saint Jean Saint Dominique, si dure pour les sœurs et leurs familles a eu pour premier effet de nous donner l’énergie et la volonté nécessaires à la création de notre association.

Peut-être y étions nous encouragés par ces grands mouvements de foule pour la défense de la famille dont les pourfendeurs veulent l’anéantissement ?

En tous les cas pour nous parents de religieuses, voir la famille de nos filles attaquée, maltraitée, vilipendée, calomniée, ne pouvait pas nous laisser déplorer les faits sans rien faire.

Nous avons fondé notre association en février, et en quelques semaines nous étions 400 adhérents, représentant avec leurs proches probablement un bon millier de sympathisants.

Notre objectif : aider les sœurs à retrouver, dans l’Eglise, un cadre favorable à l’exercice de leur vocation suivant le charisme qui en est la source.

Nous avons pu coordonner nos interventions auprès des évêques, du Délégué Pontifical, de Rome, toujours en relation étroite avec les sœurs. Pas à pas, nous sommes arrivés à une connaissance solide du dossier, permettant d’intervenir en vérité et charité auprès des responsables de la crise, tant vis-à-vis du droit civil que du droit canon : il était indispensable que puisse circuler dans le clergé autre chose que la version officielle et inacceptable de cette crise. Chacun de vous, individuellement, ou via notre association, « a mis sa pierre à l’édifice » : soyez en chaleureusement remerciés, en notre nom et au nom des sœurs.

La fin de l’année nous laisse encore dans l’attente d’une solution formelle favorable à la cause que nous défendons, mais que demandent, avant nous, près de 250 sœurs toujours aussi soudées et rayonnantes dans leur vocation.

Le Pape François a demandé au clergé de « ne laisser aucune de ces vocations au bord du chemin », ce qui conforte nos sœurs dans la justesse de leur démarche depuis 4 ans : elles ont eu raison de ne pas accepter les reniements qui leur étaient demandés.

La formalisation d’un nouveau statut demandera du temps, pour que soient durablement apaisées les tensions au sein de notre chère Eglise. Mais absence momentanée de formalisation ne signifie pas paralysie de l’action des sœurs. Chaque parent peut s’en rendre compte, il est indéniable que nous finissons l’année beaucoup mieux qu’elle n’avait commencé.

La fête de Noël, qui célèbre la naissance du Christ, de notre religion, de notre civilisation, doit nous laisser remplis d’espoir, pour peu que nos prières ne faiblissent pas, et que notre foi soit sans faille.

Belles et saintes fêtes de Noël à chacun de vous, à vos familles, à toutes nos sœurs, à notre Eglise.

Et vive 2014 pour le Pape François et ceux qui, à Rome, l’aident dans sa tâche.

Le bureau de l’association Espérance et Dialogue

Publicités