Tous appelés à la sainteté

Conférence du père Marie-Dominique Philippe, 31.10.1998

Ce qu’il y a de plus grand dans la fête de la Toussaint, c’est que nous sommes tous appelés — tous les hommes sont appelés — à être saints ; Jésus est venu nous confirmer que le Père est un vrai Père, et que parce que c’est un vrai Père il donne tout ce qu’il a à ses enfants. La connaissance même qu’il a de lui-même, il la donne à ses enfants, et il leur permet de le voir et de l’aimer comme lui se voit et s’aime, et d’être donc avec lui, le Père, dans cette sainte familiarité. Là est la vraie famille. Il n’y a pas ceux de la « première classe » et ceux qui sont des pauvres. Non. La Toussaint, c’est ce rappel : nous sommes tous appelés à la sainteté, et cette sainteté, c’est vivre le mystère même de Dieu tel qu’il est, c’est l’aimer comme il s’aime, éternellement, sans aucun intermédiaire. L’amour personnel n’aime pas les intermédiaires, on le sait : on aime être seul avec celui qu’on aime, se regarder les yeux dans les yeux (pas d’intermédiaire !), vivre des secrets sans intermédiaire et le recevoir le plus qu’on peut. La Toussaint nous rappelle que nous sommes tous appelés à cette sainteté : voir Dieu face-à-face, être de vrais enfants du Père. Dans la vision béatifique nous serons pris par le Père, enveloppés par lui, transformés par lui, divinisés par lui ; nous serons « un » avec lui, vivant éternellement sa lumière, nous serons lumineux de sa lumière. Et il n’y aura plus aucune fatigue, aucune tension pour s’élever jusqu’à Dieu ; on sera tout de suite, dès le premier instant éternel de la vision béatifique, dans la lumière de Dieu, dans ce feu d’amour de Dieu, dans cette paix et cette joie éternelles.

 

Sermon St Thomas pour la Toussaint

Sermon de St Bernard pour la Toussaint

Publicités